LES EFFETS DE TRUMP sur nos entreprises

Les Américains sont les clients les plus importants au niveau de l’exportation pour bon nombre d’entreprises canadiennes. Mais les positions protectionnistes de Donald Trump causent certaines tensions à l’international et affectent l’import-export de certains pays. Plusieurs craignent donc que le libre-échange s’en retrouve affecté.

Comment s’assurer que les positions de l’administration Trump n’affectent pas le bon fonctionnement de vos activités commerciales ?

Décortiquons ensemble quelques changements possibles et regardons les solutions possibles à cette nouvelle réalité.

La renégociation de l’ALENA : à quoi peut-on s’attendre ?

Dès son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump a indiqué son intention de renégocier l’Accord de Libre-Échange Nord-Américain (ALENA). Cette volonté peut se traduire par certaines conséquences pour les entreprises québécoises, notamment :

Une économie au ralenti : Si Trump décide de déchirer définitivement l’entente de l’ALENA « l’économie canadienne perdrait environ un demi-point de pourcentage de croissance » selon le Conference Board du Canada. Le produit intérieur brut (PIB) s’en trouverait également affecté. 85 000 emplois pourraient être perdus et une baisse de 1,8% des exportations pourrait être à prévoir.

La fin de la gestion de l’offre : Plusieurs entreprises agricoles du Québec, principalement l’industrie laitière, bénéficient de ce système de gestion de l’offre, qui assure une offre stable en aliments au Canada. Le président américain souhaite mettre fin à cette close de l’ALENA, ce qui pourrait causer une précarité pour certains producteurs d’aliments au Canada.

Des risques réels, mais gérables

Les positions économiques du président américain ont aussi du positif pour les entreprises québécoises. Vous pouvez ainsi saisir les opportunités économiques qui s’offrent à vous :

Profitez de la réforme fiscale des entreprises américaines : Les récentes baisses d’impôts accordées aux entreprises américaines par Trump pourraient être une belle opportunité pour les entreprises québécoises. En effet, ces baisses d’impôts aux États-Unis devraient stimuler l’économie à court terme, ce qui serait une véritable opportunité pour vos activités commerciales. Vous pourrez plus facilement vendre à des entreprises américaines si leur économie se porte bien!

Diversifiez votre clientèle : Certains dirigeants profitent de l’élection de l’imprévisible président américain pour trouver de nouveaux pays avec qui faire affaire. Tournez-vous vers les pays de l’Union Européenne, qui vivent aussi des conséquences au protectionnisme de Donald Trump. Vous serez ainsi en mesure de créer de nouveaux marchés!

Ouvrez vos portes aux travailleurs étrangers : La ligne dure adoptée par le gouvernement américain envers les travailleurs étrangers peut forcer ceux-ci à aller vivre ailleurs. Si les entreprises québécoises ouvrent leur bras à ces travailleurs étrangers et assouplissent certaines règles à leur égard, ils pourraient les attirer chez eux et ainsi profiter de cette main-d’œuvre souvent très qualifiée.

Réduisez les délais de mise en course : Vous n’avez pas une minute à perdre! Mettez fin aux activités non-essentielles et recentrez toutes vos énergies pour répondre le plus rapidement possible aux demandes de vos clients. Vous améliorerez ainsi votre compétitivité et serez mieux outillé pour traverser un ralentissement économique causé par nos voisins du Sud.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *