Le salaire minimum augmente: bonne ou mauvaise nouvelle ?

Quels sont les effets d’une augmentation du salaire minimum au Québec?

Il existe bien des réponses possibles à cette question. Le débat est revenu dans les discussions alors que plusieurs militent pour un salaire minimum à 15$ dans la province. Avant de prendre position, il convient de se poser les bonnes questions.

Quel est l’état du salaire minimum en 2018?

Au Québec, le salaire minimum a été augmenté à 12$. Il s’agit d’une hausse annuelle de 75 cents. C’est la première fois que l’augmentation annuelle est aussi élevée :

Le salaire horaire était à :

  • 10,35 $ en 2014
  • 10,55 $ en 2015
  • 10,75 $ en 2016
  • 11,25 $ en 2017

Le Québec se situe au 3e rang des provinces ayant le plus haut salaire minimum (devancé par l’Ontario et l’Alberta).

  • Ontario : 14 $ de l’heure
    • (sera à 15 $ en janvier 2019)
  • Alberta : 13,60 $ de l’heure
    • (sera à 15 $ en octobre 2018)

Avec le coût de la vie qui ne cesse de grimper, il est normal que les salaires doivent suivre. Toutefois, tous n’ont pas la même vision sur l’augmentation du salaire minimum.

Quels sont les effets d’une augmentation du salaire minimum sur les employés?

Augmenter le salaire minimum a un impact positif sur le revenu et le pouvoir d’achat des bas salariés.

L’augmentation bénéficiera au 8% de Canadiens travaillant au salaire minimum. Elle aidera également les 15% de travailleurs gagnant légèrement au-dessus à boucler les fins de mois.

Toutefois, de telles augmentations salariales ont inévitablement des contrecoups. Elles peuvent engendrer :

  • pertes d’emplois
  • diminutions des avantages sociaux
  • réductions des heures de travail
  • décrochages scolaires supplémentaires

La Banque du Canada affirme que la hausse du salaire minimum entraînerait la perte de 60 000 emplois au pays.

Cependant, alors que 10% des travailleurs québécois vivent encore sous le seuil de la pauvreté (18 000$ par année pour une personne seule), plusieurs syndicalistes et analystes sont d’avis que le salaire minimum n’est pas encore assez élevé. Ils plaident eux aussi pour l’implantation d’un taux horaire minimal de 15$.

Quels sont les impacts pour les entreprises?

Une hausse du salaire minimum aussi rapide peut indéniablement affecter les propriétaires d’entreprises.

En effet, les employés de la classe moyenne pourraient vouloir à leur tour que leur paie augmente. Ainsi, l’ensemble de la masse salariale d’une entreprise pourrait être touchée. Cette réalité toucherait particulièrement les entreprises ayant beaucoup de bas salariés ou qui manquent de flexibilité financière.

  • La compétitivité des entreprises peut également être affectée. Une hausse salariale a notamment des effets sur :
  • les prix des produits vendus
  • les investissements possibles
  • le ratio salaire-profits

Ainsi, il est inévitable, tant pour les géants que pour les PME de se restructurer suite à une augmentation du salaire minimum. Ces restructurations signifient souvent hausse de prix ou baisse du nombre d’employés. Dans les deux cas, l’économie canadienne serait touchée.

Les PME ne sont toutefois pas laissées entièrement à elles-mêmes. Elles peuvent compter sur un récent allègement fiscal de près de 2,2 milliards dans le plus récent budget provincial.

Une question d’équilibre!

L’augmentation du salaire minimum a autant de bons que de mauvais côtés. La bonne santé économique d’un pays agit comme un baromètre sur le salaire minimum.

Il convient de l’utiliser avec parcimonie :

Une augmentation trop drastique peut paralyser l’économie, alors qu’une augmentation trop faible laisse les plus vulnérables dans une situation précaire (le fameux coût de la vie!).

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *