Pénurie de main-d’oeuvre qualifiée, avez-vous déjà pensé au Mexique?

Depuis plusieurs années, différentes études nous informent de la pénurie grandissante de la main-d’œuvre à travers le Canada. L’amélioration de la technologie, les programmes d’innovation, les baby-boomers repoussant leur retraite à plus tard sont des raisons qui ont retardé pendant quelques années cette pénurie en entreprise. Mais, avec la croissance économique du Québec, plusieurs entreprises doivent embaucher du personnel supplémentaire pour réussir à fournir à la demande. Ils affichent leurs postes sur différents sites d’emploi mais, ne reçoivent pas suffisamment de bons candidats pour combler tous leurs besoins. Pour espérer combler les nombreux postes, ils doivent innover dans leur processus de recrutement; programme de recommandation, médias sociaux, annonces publicitaires, salons de l’emploi et j’en passe. Après de nombreuses tentatives pour dénicher les perles rares, les entreprises ont commencé à se tourner vers l’extérieur du pays pour recruter de la main d’oeuvre qualifiée tels que machinistes, soudeurs, électromécaniciens, etc…

Saviez-vous que les entreprises du Québec peuvent également trouver des candidats qualifiés au Mexique? Ce pays de 132 millions d’habitants est un leader dans l’industrie de l’automobile (BMW, Audi, Ford, etc.) et de l’aéronautique (Boeing, Bombardier, Airbus, etc.). Alors, il y a lieu de croire qu’on puisse trouver un employé qualifié dans le domaine que l’on recherche.

Il y a plusieurs avantages de se tourner vers le Mexique pour recruter du personnel technique. Premièrement, les entrevues au Mexique se font la fin de semaine. Donc les entreprises peuvent partir du Québec le vendredi, faire les entrevues le samedi et revenir au pays le dimanche. Donc, il y a une économie de temps, car l’employeur ne perd presque pas de temps de travail. Il y a aussi une économie d’argent, puisqu’en ne partant que trois jours, les frais de voyage (avion, repas, hébergement) sont moins élevés. La durée du vol pour se rendre au Mexique n’est que d’environ six heures, avec un décalage horaire d’une heure. Lors de la journée d’entrevue au Mexique, les entreprises ont accès à un local de formation professionnel leur permettant de faire passer des tests pratiques aux candidats. Ce qui est un grand avantage afin de s’assurer d’avoir une idée plus précise des candidats sélectionnés. Un autre avantage est que les candidats mexicains n’ont pas à demander au gouvernement la permission de quitter le pays.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *