Allocations d’essence – Utilisez-vous votre véhicule au travail ?

Le kilométrage personnel dans un cadre professionnel est fréquent.

Pour rencontrer des clients ou assister à des entretiens, on pourrait vous demander, en tant que professionnel, de vous déplacer avec votre véhicule personnel.

Et comme le carburant pour le faire est bien loin d’être gratuit, vous devrez obtenir compensation.

Sauriez-vous vous faire rembourser adéquatement le kilométrage personnel effectué pour votre travail ?

Et en tant que patron, comment s’assurer que tout se fasse dans les règles de l’art?

Heureusement, plusieurs comptables ont répondu à la question pour vous.

Combien payer au kilométrage ?

Avant d’effectuer du kilométrage personnel avec votre véhicule (ou de demander à un employé de le faire), assurez-vous de connaître les règles qui s’appliquent :

  • Revenu Québec estime qu’il faut charger 0,55$ du kilomètre pour les 5000 premiers kilomètres
  • 0,49 $ du kilomètre excédentaire
  • Si votre employeur rembourse votre kilométrage, vous ne devez pas le déclarer à l’impôt
  • Si votre kilométrage est remboursé en partie par l’employeur, il sera déduit du kilométrage à déclarer.

Certains employeurs préfèrent mettre un véhicule à la disposition de leurs employés. Sachez qu’une telle pratique entraîne des avantages imposables. Si vous êtes un employeur, vous serez peut-être tenté…

Les conditions pour se faire rembourser le kilométrage personnel

Si vous voulez obtenir compensation pour l’utilisation d’un véhicule personnel au travail, vous avez certaines obligations.

Vous devez tenir un journal de bord de tout le kilométrage obtenu

Vous devez conserver tous les reçus de vos pleins d’essence

Les mêmes conditions s’appliquent si vous êtes un travailleur autonome

L’évaluation doit reposer sur le kilométrage effectué uniquement lors de ses fonctions professionnelles

Et surtout, informez-vous en cas d’incertitude

Que vous soyez patron ou employé, rien de tel que de s’informer avant de faire (ou de demander) du kilométrage personnel au travail. Couvrez vos arrières avant de prendre le volant de votre véhicule à des fins professionnelles.

Demander à son employeur quelle est la politique en vigueur évite la mésentente. Vous partirez alors l’esprit tranquille lors de vos déplacements !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *